Confinement : est-ce que l’achat d’une voiture est une bonne idée ?

Confinement : est-ce que l’achat d’une voiture est une bonne idée ?

À l’annonce du début du confinement, les concessionnaires automobiles font partie des premiers établissements à notifier leur fermeture. Faire le tour des concessions ne semble pas être possible alors en ce contexte sanitaire grave. Toutefois, certains points de vente automobile proposent leur service sur le web, mais avec quelques conditions que vous allez découvrir sans plus tarder.

Les mandataires automobiles disponibles

Comme annoncé par le gouvernement, toutes les enseignes qui ne produisent ou ne vendent pas des produits de première nécessité doivent fermer leurs portes sans exception, notamment les points de vente automobile. Toutefois, certains constructeurs ont eu le bon geste de garder le contact avec ses clients et ses prospects grâce à Internet. Ils mettent à disposition quelques commerciales par mail ou par téléphone et par l’intermédiaire des formulaires. Passer une commande en ligne semble également possible.

Le groupe PSA a déjà misé sur cette évolution technologique depuis un peu plus longtemps que ses concurrents. Il propose sur sa plateforme des marques bien reconnues comme Peugeot, Citroën, DS. Mais ce n’est pas tout, PSA vous offre aussi une facilité de paiement à ses clients sous réserve d’un acompte, le règlement en intégral se fera à l’approche de la livraison du véhicule. Attention, une voiture neuve ne sera peut-être pas disponible dans l’immédiat puisque toutes les usines ont également fermé leur porte. Bien évidemment, si vous avez besoin de plus de renseignement, faites un tour sur cap-automobile.fr.

Acheter une voiture est une bonne idée

Les parcs automobiles sont à ce moment plein à craquer avec plus de 20 000 voitures en stock chez Renault, plus de 10 000 chez Peugeot, Citroën et Volkswagen. Il ne faut pas être un économiste brillant pour déduire que l’offre est largement supérieure à la demande. Cela se justifie par le pouvoir d’achat assez frileux des clients. Ils se trouvent automatiquement en bonne position.

De toute évidence, les constructeurs ont l’obligation de trouver un moyen pour relancer la dynamique de leur marque. Les politiques marketing des promos, des facilités de paiement et des ventes flash vont envahir leur plateforme pendant cette période. Les ristournes seront davantage plus attractives. Donc, vous êtes en position de force pour négocier durement votre tarif auprès du vendeur.

Des conditions d’achat imposé par le gouvernement

Suivant le décret paru le 16 mars, vous devez remplir l’une des deux conditions pour pouvoir acheter un véhicule, à savoir : le besoin impératif au quotidien afin de lutter contre le coronavirus ou une participation active à l’effort économique national. Vous aurez l’obligation de fournir une attestation sur l’honneur pour affirmer votre appartenance à ses deux catégories.

Le mandataire Auto-IES ainsi qu’Aramis applique avec rigueur ses conditions énoncées par l’État. Mais aussi, ils privilégient les demandes en provenance du corps médical ainsi que ceux de la grande distribution ou le secteur de l’agroalimentaire. Les pharmaciens et les forces de l’ordre ont également leur place dans cette liste de priorité. Ceux qui ont besoin d’une voiture pour faire l’aller-retour de leur domicile à leur travail ne sont pas délaissés, une question de bon sens à l’heure où les déplacements et les contacts sont considérablement réduits.